Louis Dreyfus Weidenfeld-Hoffmann programme de bourses d'étude

13 avril 2022
Le partenariat de la Fondation Louis Dreyfus avec le Weidenfeld and Hoffmann Trust fête ses 10 ans de soutien à plus de 90 étudiants de 40 pays émergents, permettant à ceux-ci de suivre leurs études à l’Université d’Oxford.

Depuis 2012, ce partenariat permet à ces jeunes leaders de bénéficier de bourses d’étude entièrement financées par la fondation Louis Dreyfus, afin qu’ils puissent suivre leur parcours universitaire dans cette prestigieuse université. Les diplômés y suivent différents cursus éducatifs couvrant notamment la gestion de l’environnement, les sciences de l’eau, la conservation de la biodiversité, les sciences politiques et la santé. Cette formation académique est complétée par le Leadership Programme, qui fournit aux étudiants boursiers les connaissances, les compétences et les réseaux nécessaires pour devenir des acteurs importants du changement dans leurs domaines respectifs.  

La collaboration avec le Weidenfeld and Hoffmann Trust permet à nos étudiants d’avoir un impact positif tout au long de leur carrière, tant dans leur pays d’origine que dans le reste du monde. La plupart des diplômés travaillent actuellement dans le secteur de l’environnement et du développement durable, un très grand nombre d’entre eux intervenant notamment sur les questions en lien avec le changement climatique et la gestion des ressources naturelles. D’autres œuvrent avec succès dans la sphère politique et dans le secteur public, occupant des postes de direction dans des organisations internationales ou des rôles clés au sein des gouvernements de leur pays. Les étudiants ayant bénéficié de nos bourses contribuent également au changement dans le secteur de la santé en développant par exemple des technologies et outils innovants pour la surveillance des maladies. Ils sont enfin actifs dans le monde de l’entreprise, où certains ont ainsi développé de nouveaux logiciels pour le recrutement et l’emploi.

Alors que notre engagement a débuté il y a maintenant 10 ans, c’est avec satisfaction que nous nous penchons sur le parcours de nos alumni. 

Olatunji Yusuf, Nigeria, MSc Environmental Change and Management, 2014

Olatunji Yusuf

Olatunji est Senior Change Specialist à la Direction des Pratiques Mondiales du Groupe de la Banque Islamique de Développement, où il est responsable de la mise en œuvre de la stratégie de la banque en matière de changement climatique dans les opérations financières et les portefeuilles d’investissement. À ce titre, il soutient les 57 pays membres de la banque dans la mise en œuvre de plans de développement bas carbone et résilients au changement climatique, ainsi que dans la transition vers une économie verte. Il intervient au nom de la banque dans les groupes de travail conjoints des Banques Multilatérales de Développement (jMDB) concernant le changement climatique. 

« J’ai toujours voulu être impliqué dans des activités de développement international de premier plan afin d’avoir un impact à grande échelle sur les économies émergentes. La bourse WHT-LDF a permis à ce rêve de se réaliser. WHT et LDF m’ont amené à revisiter entièrement la manière dont je voulais donner en retour. Je suis éternellement reconnaissant de leur généreuse contribution et de m’aider à réaliser mes rêves et à soutenir les autres. » 

Rahul Nayar, India, Master of Public Policy, 2013-2014

Rahul Nayar

Rahul dirige actuellement la mission AGNIiAccelerating Growth of New India’s Innovations ») du gouvernement indien, un programme de technologies émergentes sous l’égide du conseil consultatif sur la science, la technologie et l’innovation dépendant du Premier Ministre. Il a auparavant travaillé sur des missions de conseil pour l’élaboration de la stratégie numérique nationale, conçu des plateformes d’innovation et était en charge du financement de l’innovation sociale, de l’autonomisation numérique rurale et de la stratégie d’innovation des médias. Dans le secteur privé, Rahul a travaillé dans le domaine des technologies émergentes et du capital-risque, ainsi que dans la collaboration entre le gouvernement et des start-ups du secteur sans but lucratif.

« LDF m’a équipé avec les outils - et l’immense responsabilité – me permettant de changer la donne de manière significative. En tant que responsable de la mission AGNIi, je suis en train de repenser un programme gouvernemental autour des technologies émergentes afin de mettre plus spécifiquement l’accent sur la lutte contre le changement climatique et la recherche de durabilité environnementale. En me donnant l’occasion d’étudier les politiques publiques à Oxford, LDF m’a aidé à accéder à un arsenal d’idées, de réflexions et de stratégies pour faire avancer ce projet. J’ai envers LDF une dette de gratitude et je leur dois de chercher à avoir, tout au long de ma vie, un impact positif. »

Carolina Torres Uribe, Colombie, MSc Biodiversity, Conservation and Management, 2017

Carolina Torres Uribe

Carolina est une ingénieure industrielle passionnée par la conservation de la faune et de la biodiversité et par l’utilisation des nouvelles technologies à des fins de conservation. Après avoir obtenu son diplôme à Oxford, elle travaille pour le Cheetah Conservation Fund en Namibie, où elle coordonnait des recherches, impliquant les communautés locales, sur l’atténuation des conflits entre les humains et la faune sauvage, dans le but d’éviter les pertes de bétail dues aux prédateurs et de renforcer les capacités de gestion du bétail. Elle a précédemment travaillé avec le Fonds mondial pour la nature (WWF) en Colombie, où elle intervenait sur les politiques de croissance verte et le changement climatique des entreprises et des villes.  

« Cette bourse d’études est l’une des meilleures choses qui me soit arrivée, et les années que j’ai passées à Oxford étaient les meilleures années de ma vie, d’un point de vue à la fois professionnel et personnel. J’ai pu y acquérir les connaissances et les compétences qui m’ont permis d’évoluer dans ma carrière jusqu’à aujourd’hui, et de travailler maintenant pour une ONG internationale de premier plan en Namibie, qui se consacre à protéger le guépard dans son habitat naturel, mais aussi à lancer ma propre ONG de préservation, Thera. Merci à LDF de croire en l’autonomie et pour son soutien des populations des pays en développement, afin qu’ils puissent réaliser leurs rêves et atteindre leurs objectifs de vie. »

En complément du soutien apporté dans le cadre du parcours académique à Oxford, ce partenariat a permis la création d’un espace de rencontre. Celui-ci est l’opportunité pour les étudiants boursiers des différentes promotions d’échanger sur les thématiques fortement liées à la mission et aux priorités de la Fondation, telles que la lutte contre la faim et la pauvreté, la sécurité alimentaire et la résilience face au changement climatique. En 2020, un webinaire « A Glimpse into the Future Of Food Security » a ainsi mis en lumière d’anciens boursiers qui agissent pour améliorer les moyens de subsistance des petits agriculteurs. Des thèmes centraux tels que le soutien financier des banques centrales et des gouvernements, ou encore la protection de l’environnement ont aussi été abordés. En 2021, des échanges ont été organisés suite à la tenue de la COP26 à Glasgow du 31 octobre au 13 novembre 2021. De nombreux anciens boursiers, qui avaient participé activement aux discussions de la COP 26 ont ainsi pu apporter une perspective unique sur l’évolution à venir des politiques et actions en faveur du climat.