Vers plus d’autonomie et un développement durable grâce aux techniques alternatives et à l’agroforesterie

Micro-agriculture / Thaïlande

Au nord et nord-est de la Thaïlande, les régions de Chiang Mai, Yasothorn et Srisaket sont affectées par la déforestation due à la culture du riz et aux monocultures du maïs et du soja destinées à l’alimentation animale. Ces régions sont aussi touchées par l’appauvrissement des sols et les sécheresses, des phénomènes qui mettent en danger aussi bien la subsistance des petits fermiers que l’environnement.

Notre impact

icon-farmers.png

1 130

fermiers participants

icon-beneficiaries2.png

4 500

bénéficiaires

icon-trees2.png

100 396

arbres plantés

icon-water2.png

15 990

tonnes d’émissions de CO2 en moins

Notre action

Le programme de la Fondation, mené en partenariat avec PUR Projet, avait pour objectif d’accompagner les petits paysans vers l’autosuffisance, en leur donnant accès à de nouvelles sources de revenus et en mettant en place des solutions durables. Ceci a été accompli par le recours à l’agroforesterie, l’introduction de canards de rizière (qui entretiennent la rizière en oxygénant l’eau, en enrichissant le sol et en se nourrissant des vers et des mauvaises herbes) et l’association des activités agricoles et de l’élevage à petite échelle. L’accent a de plus été mis sur la formation, condition préalable à toute autonomie et empowerment des communautés locales. Une « banque de canards », fonctionnant sur le principe du paiement et du remboursement en nature des canards, a de même été créée.

Impact

Le programme a permis la transition vers un système de micro-agriculture ayant un impact environnemental limité et les effets néfastes du changement climatique (inondations et sécheresse) ont été atténués par l’introduction de l’agroforesterie. Le programme s’est de même accompagné d’une amélioration de la productivité, contribuant ainsi à l’empowerment des communautés locales. Les familles d’agriculteurs pauvres ont pu améliorer le rendement de leurs plantations de riz et par conséquent augmenter leurs revenus sans pour autant recourir à l’achat d’intrants, enregistrant ainsi une amélioration de leurs économies ou de leurs revenus de l’ordre de 20 à 30%. 

Notre partenaire

ldf-logo-pur.png

Présent dans 40 pays, PUR projet est une entreprise sociale travaillant avec les entreprises pour les aider à protéger les écosystèmes dont elles dépendent, tout en encourageant l’autonomisation des populations locales et les initiatives entrepreneuriales locales.

Durée du projet

2013 à 2017

 

Témoignage

Je plante des arbres car je me rends compte de l’impact de la culture du riz sur le réchauffement climatique. Je n’ai pas assez de terre, mais planter des arbres dans mes rizières me permet d’avoir à la fois ma plantation et une forêt qui l’entoure. Nous pouvons aussi utiliser les arbres pour construire nos maisons. Et parce que les arbres ont de la valeur, nos enfants peuvent en hériter.

Pakpoom

Surin