Formation itinérante et aide technique à destination des agricultrices

Micro-agriculture / Cameroun

Dans les zones rurales à l’ouest du Cameroun, les femmes jouent un rôle important dans l’agriculture, et ne reçoivent pourtant aucune éducation ou formation technique pour mener à bien leurs tâches. Elles voient, de ce fait, leur rôle souvent cantonné à la culture maraichère et à une agriculture de subsistance. 

NOTRE IMPACT

icon-women2.png

300

femmes formées

icon-beneficiaries2.png

1 500

bénéficiaires

training2.png

88

sessions de formation

icon-village2.png

4

villages équipés de moulins à grain

Notre action

Le programme de la Fondation visait à sensibiliser les agricultrices aux pratiques d’agriculture durable par le biais d’une formation itinérante, et à leur fournir support technique et matériel. Les sessions avaient lieu sous forme de modules de formation illustrés sur des sujets tels que la gestion des pépinières, la bonne utilisation des pesticides et des pulvérisateurs, la maintenance du matériel, le stockage des marchandises ou encore le contrôle des nuisibles et des maladies. A travers cette formation, la Fondation souhaitait aider ces femmes, et, par extension, leurs familles, à atteindre une plus grande autosuffisance alimentaire et à augmenter les rendements de leurs cultures et les revenus générés par celles-ci, tout en œuvrant à la préservation de l’environnement.

Impacts

La formation a permis aux agricultrices d’augmenter leurs rendements tout en divisant par deux la quantité de semences utilisées, d’améliorer leur sécurité alimentaire et d’accroître les ressources familiales. En devenant capables de se charger elles-mêmes des réparations, les agricultrices ont pu réaliser des économies significatives, et donc améliorer leurs revenus. Les cultivatrices étaient de même encouragées à cultiver des parcelles de « démonstration » afin de tester, mais aussi de partager, les compétences nouvellement acquises. Elles ont ainsi contribué à une large diffusion des connaissances, concernant notamment les pratiques agricoles durables ou un usage des pesticides à la fois plus limité et efficace. 

Durée du projet

2013 à 2015

 

Témoignage

Le projet nous a permis d’avoir un meilleur accès à l’eau utilisée au quotidien et pour les cultures. Grâce aux arbres plantés, nos cultures sont ombragées, nous économisons l’eau et limitons l’érosion des sols. Avant, nous ne plantions que du maïs avec lequel nous nous nourrissions. Grâce au projet, nous plantons aussi des légumes, que nous vendrons pour payer l’éducation de nos enfants.

Marie-Thérèse

Groupement de femmes d’Agridyma, Mougouri