Donner aux femmes l’accès à l’agriculture commerciale

Micro-agriculture / Mali

Au Mali, le rôle des femmes est principalement limité aux tâches ménagères. En partie due à des facteurs culturels, cette situation s’explique aussi par la difficulté d’acquérir terres et équipements agricoles, en l’absence de financements disponibles. Il est de ce fait difficile, pour les femmes, de générer des revenus pour leur familles et de devenir autonomes.

Notre impact

icon-women2.png

1 057

agricultrices participantes

icon-beneficiaries2.png

23 083

bénéficiaires

tractor2.png

14

machines différentes livrées

grain2.png

600

tonnes de grain achetées

Notre action

Le programme soutenu par la Fondation, en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial, avait pour objectif de permettre aux organisations d’agricultrices du sud et du centre du Mali de mettre en place les bases d’une agriculture commerciale. En leur fournissant des équipements agricoles et du matériel de cuisine, le projet avait pour ambition d’améliorer la productivité et l’autosuffisance des fermes gérées par des femmes et de contribuer ainsi à la réduction des inégalités de genre.
Afin de les aider à gérer leur ferme de manière plus efficace, le projet s’est de plus concentré sur la formation des femmes, notamment dans les domaines de l’alphabétisation, de la comptabilité, de la gestion des récoltes et des techniques agricoles. 

Impacts

L’équipement fourni aux agricultrices comprenait des meules, des charrues et des bœufs ainsi que des cultivateurs, leur permettant ainsi d’améliorer le rendement de leurs parcelles tout en limitant leur dépendance aux hommes, traditionnellement détenteurs de l’équipement agricole. Cet équipement a de même permis aux femmes de générer des revenus supplémentaires grâce à sa location aux autres membres de la communauté en échange d’une petite redevance. Ce revenu complémentaire a pu être utilisé pour financer la maintenance de l’équipement et pour faire fonctionner les groupements d’agricultrices, qui ont vu le nombre d’adhérentes s’accroitre, favorisant autonomie et empowerment. 

Notre partenaire

ldf-logo-wfp.png

Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) est la première organisation humanitaire mondiale de lutte contre la faim. Entièrement financé par les donations volontaires des états et des fondations, il constitue la branche des Nations Unies en charge de l’aide alimentaire, dont l’objectif est de renforcer la sécurité alimentaire Cette initiative est intégrée à celle du PAM, Purchase for Progress (P4P), qui, en passant commande auprès des petits producteurs, leur donne accès au marché, et qui investit localement afin d’améliorer les rendements et, de ce fait, la sécurité alimentaire dans la durée. 

Durée du projet

2013 à 2014

 

Témoignage

Avant, nous semions trop tard dans la saison et une grosse partie de la récolte était gâchée. Avec l’équipement acheté, nous pouvons moissonner dans les temps et à moindre coût, le rendement s’est amélioré et il est plus facile de transporter la récolte. Nous avons aussi créé un fond commun pour payer les coûts de maintenance des machines et les salaires des meuniers et des conducteurs.

Mamou Coulibaly

Présidente de la coopérative de Benkola, Wacoro Dioila