Améliorer la résilience par le biais de pratiques agricoles innovantes

Micro-agriculture / Ethiopie

En Ethiopie, dans les régions de Kembata et d’Hadiya, les populations locales pratiquent une agriculture non mécanisée et soumise aux aléas de précipitations. Elles exploitent de petites fermes familiales dont la taille s’amoindrit à mesure que la densité de la population s’accroit, menaçant de fait les revenus des agriculteurs. Dans ce contexte, les familles d’agriculteurs doivent trouver le moyen de diversifier et d’intensifier leurs capacités de production, tout en s’adaptant aux effets du changement climatique.

Notre Impact

icon-farmers.png

5 158

participants

icon-beneficiaries2.png

29 800

bénéficiaires

potatoes2.png

1 170

quintaux de plants de pommes de terre produits

icon-trees2.png

112 985

arbres plantés

Notre action

Le programme, géré par la Fondation en partenariat avec Inter Aide, a pour objectif d’améliorer la résilience et la sécurité alimentaire par le biais de la diversification agricole, selon une approche innovante combinant production fourragère et préservation des sols et des eaux.

Le fourrage est planté sur des structures antiérosives et sur les zones improductives des fermes, contribuant ainsi à l’amélioration de l’humidité et de la fertilité du sol. Utilisé pour partie par les agriculteurs eux-mêmes mais aussi vendu localement, il constitue une nouvelle source de revenus pour les familles en même temps qu’il résout le problème de la pénurie de fourrage, aide à lutter contre l’érosion des sols et permet d’en améliorer le rendement.
Dans le cadre de la phase finale du projet, la Fondation souhaite maintenant améliorer la résilience des familles des petits agriculteurs occupant les hauts plateaux du pays, en mettant en œuvre des méthodes innovantes de gestion de la fertilité des sols (engrais verts, association de différentes légumineuses, haies composées de plantations, etc) et en favorisant les pratiques d’auto-ensemencement. 

Impacts

Les 383 agriculteurs ayant testé des méthodes de production utilisant l’engrais vert en vue d’améliorer la fertilité des sols, ont vu la productivité de leurs récoltes, et par conséquent leur niveau de revenu, s’améliorer. 1 834 agriculteurs ont de même diversifié leur production fourragère par la plantation de plantes vivaces, de légumineuses et d’arbres, et sont parvenus, grâce à la récolte et à la vente du fourrage, à améliorer leurs revenus. Enfin, le fourrage a permis une performance accrue des animaux, qui a elle aussi contribué à l’augmentation des revenus agricoles. 

A propos de notre partenaire

ldf-logo-IA.png

Présente en Haïti, en Ethiopie, au Malawi, à Madagascar, au Mozambique et en Sierra Leone, Inter Aide est spécialisée dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de programmes de développement, principalement dans les domaines de l’eau potable, de l’agriculture, de la santé et de l’éducation. Leurs programmes agricoles ciblent les familles de petits agriculteurs vivant dans des zones isolées mais densément peuplées, cultivant de petites exploitations et touchées par l’insécurité alimentaire et la pauvreté.

Durée du Project

2015 à 2016 (Phase 1)
2016 à 2017 (Phase 2)
2018 à 2019 (Phase 3)

 

Témoignage

Notre ferme se trouve sur les pentes de la colline. Quand j’ai commencé à participer au projet, j’ai décidé de cultiver un mélange d’herbe fourragère et de luzerne, qui protège ma terre de l’érosion et produit de quoi nourrir mes bêtes. J’ai pu acheter un veau que j’ai engraissé et vendu à profit. Ma femme fabrique des produits laitiers vendus au marché, générant ainsi des revenus pour la famille.

Ato Tesfay, Doyo Gena

Ethiopie du Sud